Une virée Indomptable, 1

> > > Une virée Indomptable, 1
#47
Quand on est arrivés devant la porte du temple, après avoir crapahuté une bonne partie de la nuit sur la mauvaise piste qui y montait, le soleil se levait. Khat a émergé des broussailles sans bruit, comme elle fait d’habitude. Dans le genre discret, elle est très forte, ça c’est sûr. La porte du temple, deux énormes battants de pierre, était entrouverte. Assez pour laisser le passage, même à un orque aussi large que moi. Pas très loin, y’avait les restes d’un camp couverts de neige. Des tentes durcies par le gel, un brasero aussi froid que le fer d’une lame. Aucun bruit, aucun mouvement. Même l’argonien qui nous accompagnait avait arrêté de se plaindre tout bas du froid.
Sur un signe de Zakalion, notre chef de groupe, Khat a disparu dans l’interstice obscur entre les deux portes.
Y’avait plus qu’à attendre qu’elle revienne nous rapporter ce qu’elle avait vu. Moi j’étais vanné, alors je me suis assis sur une souche. On n’avait vraiment pas traîné, depuis notre départ d’Haltevoie. Fallait rattraper Ila et son groupe qui étaient partis deux jours avant nous. On avait suivi leur piste facilement, z’étaient pas discrets, les bougres, même moi je pouvais détecter les traces qu’ils avaient laissées ! Mais apparemment, ils étaient directement entrés dans le temple.
J’ai repensé à comment tout ça avait commencé, deux jours auparavant, alors que je prenais un verre de bière à la bave de dreugh, ma boisson préférée, à l’enclave des Indomptables d’Haltevoie. Avec Borgrul, on faisait un concours, le premier à faire carpette avait perdu et j’étais en bonne voie d’y arriver, ce satané Orque a du coffre, quand j’ai reçu une grosse bourrade dans le dos. Y’avait jamais qu’une seule personne à oser faire ça, alors je me suis retourné lentement, soudain dégrisé,  pour faire face à Urgarlarg. Elle me fusillait du regard, comme toujours.
“Espèce de sale étron d’horqueur, t’as intérêt à dessaller tes esgourdes fissa, j’ai un truc à te parler“. “En privé” ajouta-t-elle à l’intention de Borgrul, qui ne demanda pas son reste pour détaler peu glorieusement.
“Ah, salut beauté, toujours pas de salamalecs quand tu veux parler à tes vieux amis hein” je lui ai répondu.
“Par les couilles de Malacath, Blouk, ton haleine elle pue autant que celle d’un durzog infesté de vermine ! Faut que je te cause d’un truc qui me turlupine depuis deux jours.”
J’ai toujours bien aimé Urgarlarg l’Emasculatrice. Malgré son surnom et sa tendance à terroriser les recrues qu’elle envoie sur des missions généralement difficiles, dans le fond, c’est une gentille. Bon, faut bien chercher, et avoir grandi parmi des orques dures comme elle peut aider à la comprendre. Je crois qu’elle m’aime bien aussi, et que j’ai son respect, parce que, même si en effet elle doit son surnom au traitement radical qu’elle réserve aux bijoux de famille de ses ennemis, je sais de source sûre qu’elle traite bien plus agréablement ceux de ses amis, hé hé .
Elle s’est installée à la place de Borgrul, a terminé son verre, et a commencé à parler.“Y’a deux jours, donc, un type s’est pointé, un Bréton, je l’avais jamais vu. Plutôt petit et fluet, pas le genre à boire de la bière jusqu’à plus tenir debout, à mon avis. Bref, il a été pris en charge par Ila, et ils ont discuté boutique pendant à peu près une demi-heure. Ensuite, Ila a rassemblé une équipe vite fait, et ils se sont tous carapatés vers le Nord.”
“Attends Urg, tu me parles bien d’Ila al-Ragath ? Rassembler une équipe et partir sur le terrain ?”
“Ben ouais, Ila, bordel Blouk, y’en a pas trente-six, des Ila, ici, si ?”
Ila al-Ragath est une huile des Indomptables, une guerrière extrêmement compétente mais qui ne se déplace que très rarement sur le terrain. Elle préfère gérer, comme beaucoup arrivés à un certain âge. Il fallait quelque chose de particulier pour qu’elle parte aussi vite.
“Et tu as su ce qu’il voulait, ce Bréton ?”
“Ouais, j’ai mené ma petite enquête, parce que vraiment, j’ai pas aimé du tout le regard qu’elle avait, Ila, quand elle est partie. On aurait dit qu’elle venait de voir un tas d’or plus gros que le Mont Ecarlate, par Malacath ! Le registre indique que le type s’appelait Jorvuld Darvaux. Les mots “Pic de la Mandécailles” ont été prononcés, d’après la fille qui leur a servi à boire.”
“C’est quoi ça ? Ça me dit quelque chose.”
“Ouais, un ancien temple Nordique abandonné, dans les montagnes d’Orsinium. J’en sais pas beaucoup plus, mais justement, j’ai reçu un rapport y’a quelques semaines qui indiquait un regain d’activités là-haut, des nouveaux occupants probablement pas très bien intentionnés. J’avais dans l’idée de monter une expédition là-bas.”
“Et tu as pensé à moi ?”
“Ôte-moi ce sourire d’ours satisfait de ta face, espèce de horqueur dégénéré ! Je me suis dit que ton pote le défiguré serait intéressé par cette information. Et je serai plus tranquille si je sais qu’une équipe compétente est sur le coup.”
“Très bien Urg, tu as bien fait de m’en parler, je vais lui en toucher deux mots.”
“T’as intérêt, vieille carne puante, et je veux un rapport quand vous serez rentrés !”
J’ai bien cru distinguer un doigt de bienveillance dans cette phrase d’au revoir, mais je me suis peut-être trompé. 
#50
Cool Zaka, quelle imagination
----- -----
                                                                                                   Ma passion Flickr
#52
Belle intro Zaka,
J'aime beaucoup l' écriture.
#53
Oui pas mal dans l'ensemble mais il y a un élément dramatique profond, une sorte de tsunami émotionnel, un déluge rafraîchissant qui vous glace le sang et vous fait bouillir d'envie d'en savoir plus. LA phrase ultime "un tas d’or plus gros que le Mont Ecarlate".

Là je suis pantois, submergé par la vision qui est inspirée par ces quelques mots à dissonance poétique  

Message édité 1 fois

  • Le 26/10/2018 à 21h13 par Calamo

Lien vers le message

Utilisez les codes suivant pour partager le message sur un forum ou un site.

Utilisateurs connectés

Aucun utilisateur n'est actuellement connecté

6 utilisateurs étaient connectés ces dernières 24 heures.

Utilisateurs connectés ces 24 dernières heures : Bara, Calamo, Darskoll, Falda, Hrogun, jadawin